Qu'est ce que la RSE - VITA BOURGOGNE

La RSE: Responsabilité Sociale des Entreprises

Qu’est ce que  c’est ?

La notion de développement durable n’est pas nouvelle, en 1987 déjà, le rapport Brundt-land proposait une définition : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Le RSE est issu, quant à lui, du concept d’origine anglo-saxon « Corporate Social Responsability (CSR) ». Il s’agit de la contribution des entreprises au développement durable qui se traduit par un comportement éthique et transparent des entreprises pour tendre vers un équilibre en conjuguant efficacité économique, respect de l’environnement et progrès social.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) également appelée responsabilité sociale des entreprises est définie par la commission européenne comme l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable.

La norme ISO 26000, standard international définit le périmètre de la RSE autour de 7 questions centrales :

– la gouvernance de l’organisation

– les droits de l’homme

– les relations et conditions de travail

– l’environnement

– la loyauté des pratiques

– les questions relatives aux consommateurs

– les communautés et le développement local.

 

Quel attrait pour la filière ?

Les attentes de la société en matière de développement durable, du côté des consommateurs, comme celui des salariés, sont croissantes. La filière viticole est challengée sur de nombreux sujets : environnement, santé, développement durable, attentes sociales…

De facto, les démarches de développement durable au sein de la filière se sont multipliées. Nombreuses sont les entreprises à s’engager dans une démarche RSE (Responsabilité sociétale d’entreprise). La filière a entrepris, depuis plusieurs années déjà, des chantiers d’ampleur comme : la réduction des effluents et des pesticides, la préservation des ressources naturelles, la valorisation des droits fondamentaux, l’amélioration de la protection des salariés et de leurs conditions de travail et une meilleure prise en compte de leur santé…

La démarche RSE entend répondre à trois objectifs majeurs :

  • Garantir la loyauté des pratiques
  • Respecter l’environnement et la biodiversité (en réduisant notamment l’usage d’intrants et la consommation d’eau, en préservant la faune et la flore)
  • Assurer l’attractivité de la filière auprès des consommateurs, des jeunes en formation…

Intégrer une démarche vertueuse de RSE offre aux entreprises de la filière la possibilité de progresser dans leur performance globale, conforter leur image, leur attractivité et leur compétitivité, tout en répondant aux fortes attentes sociétales et environnementales et en renforçant la confiance des consommateurs et des parties prenantes. De fait, selon une étude de France Stratégie, commissaire rattaché au Premier Ministre, les entreprises adhérentes à une politique RSE sont en moyenne 13% plus performantes que les autres.

De nombreuses entreprises sont en réalité déjà naturellement engagées dans des démarches de type RSE sans en avoir réellement conscience, suivant leur bon sens et, de fait, l’évolution de la société et de ses attentes. Poursuivre leur progression dans le cadre d’un référentiel RSE leur permettra de communiquer sur leurs démarches et d’accompagner leurs développements.

 

L’adhésion à une démarche RSE est naturelle pour une filière viticole animée par le respect du terroir, faisant vivre les campagnes, proposant des produits sains et authentiques, exigeants, authentiques.

Le RSE est un enjeu majeur de la filière dans lequel tous les acteurs sont entièrement engagés à tous les niveaux : interprofessions, syndicats, ODG, producteurs, acquéreurs…

Autres articles

Actualités

Le projet de transition professionnelle

Le projet de transition professionnelle Le projet de transition professionnelle s’est substitué à l’ancien dispositif du CIF à compter du 1er janvier 2019. Le projet

Je désire m'inscrire au bulletin d'actualités mensuel